#23 La chose

© Sophie Farrugia On la cherche (Paris, 2014)

© Sophie Farrugia
On la cherche (Paris, 2014)

C’est la chose dont tout le monde parle. Mais si, tu sais bien. Cette chose qui court dans les rues, cette chose qui remue les foules, qui fait jaser les passants et pleurer les promeneurs.

C’est la chose qui terrorise les hommes politiques, qui fait courir les journalistes, qui fait rire les cyniques. C’est ça. C’est LA chose. La chose qui angoisse les zénitudes-men et qui fait trembler les sereines-women.

Elle court, elle court la chose et personne ne peut plus l’arrêter. Plus folle que la rumeur, plus rapide que la légende urbaine, plus indomptable que la pluie et le beau temps, messieurs-dames.

On a bien essayé de la calmer, de l’amadouer, la chose, mais rien n’y fait. Elle est devenue complètement dingue. Elle claque, elle vole, elle danse, elle chante, elle se marre, elle se gausse, la chose.

Elle se planque, elle attend. Elle compte jusqu’à trois. Un, deux, trois. Ou jusqu’à quatre. Un, quatre.

On se bat pour la chose, on s’étripe, on se maudit entre frères, on s’entretue entre sœurs. On donne sa chemise, sa vie, pour la chose. On tuerait père, mère et toute la dynastie. Et même, on anéantira la ville pour elle. Le pays, la planète peut-être.

C’est quoi, ta chose à toi ?

Merci à Sophie Farrugia pour la photo. Retrouvez-la sur son blog > Ché pas comment tu fais !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s