#25 Les oisillons

© Sophie Anglade Ta vie est une prison (Buenos Aires, 2013)

© Sophie Anglade
Ta vie est une prison (Buenos Aires, 2013)

Elle regardait les oisillons à travers les barreaux. Être un piaf. C’est ça, elle aurait rêvé d’être un petit piaf plein de pep’s, l’esprit plein de vide, du vide qui laisse de la place pour tout. Le piaf sort de son œuf, avec un peu de chance il ne se fait pas virer du nid, il bataille pour attraper quelques vermisseaux, et puis quand l’envie arrive, il prend ses cliques et ses claques, sans état d’âme, vous comprenez ? Pas d’attachement sentimentaliste, c’est ça la vraie liberté, se disait-elle.

À travers les barreaux de sa vie, elle chérissait les petits oisillons qu’elle apercevait. Elle envoyait son âme dans le petit corps du volatile, mais ça ne rentrait pas. Son âme était trop chargée pour se lover dans un truc si minuscule. Alors son âme réintégrait son corps. Dommage, maugréait-elle intérieurement.

Elle scrutait les oisillons matin et soir, et dès qu’elle le pouvait. Une chance, il y en avait toujours, là, au-delà de ses barreaux. Rarement les mêmes. Ça bouge les piafs, ça voyage comme ça veut, quand ça veut. Être piaf, fuir, partir, survoler la vie qu’ils ont inventée, ces gens dénués d’imagination. Être au-dessus de la prison, planer et déguerpir. Si seulement… rêvait-elle éveillée.

Derrière les barreaux de la fenêtre de sa chambre, la petite fille voulait devenir oisillon. Sortir de la maison verrouillée, quitter l’immeuble aseptisé, s’échapper du quartier bouclé, s’enfuir dans le monde pour vivre. Loin, loin de ses parents qu’elle aimait avec tant de haine.

Merci à Sophie Anglade pour la photo > Retrouvez-la ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s