Camille

Cogne, cogne de toutes ses forces. Il cogne mais le crâne reste intact. Ses poings s’acharnent sur le frontal, le pariétal, l’occipital, le temporal. Il n’y a pas moyen ! La tête est cabocharde. S’initier au crime quand on est étudiant en médecine, c’est quelque chose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s