Pablo

Poète pathétique, s’acharne à prononcer des pyramides de mots devant un public passionné, mais qui ne pige rien à la poussière de ses peines. Rictus aux lèvres, ils font tous semblant. Pablo sort son arc, on croit à une performance. Il vise le premier rang et décoche des flèches cinglantes. On devine le réalisme poétique aux premières gouttes sanglantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s