Charlotte

Se décarcasse : elle pose délicatement la viande sur la table de travail, l’étudie pour l’aborder sous le meilleur angle, et s’attelle à la tâche. Elle saisit le hachoir, taillade, tronçonne, détaille. Elle coupe dans le lard, charcute, déchiquette, tranche, fignole au couteau bien aiguisé. Puis elle reprend le hachoir pour l’enfoncer dans le cœur de son maître de stage. Elle en a assez de lui rabâcher que « fin gourmet » est une expression épicène. Il vient encore de la qualifier de « fine gourmette », ça l’a vraiment énervée, cette fois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s