Pascaline

Va toquer chez son voisin et lui demande poliment de cesser son raffut. Le voisin s’exécute. Puis le vacarme reprend de plus belle cinq minutes plus tard. Pascaline renouvelle sa demande. Le voisin l’envoie paître. Pascaline insiste, le voisin manque de lui assener un coup de poing. Pascaline revient chez elle, saisit son pied de biche et retourne chez le voisin. On imagine la fin. (Les conséquences de la musique hardcore sur les relations de voisinage sont grandement sous-estimées.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s