Émilie

Les yeux mi-ouverts, trébuche sur un cadavre. Sans nul tressaillement, elle l’enjambe en poussant un léger grognement. Elle se dirige vers la machine à café quand elle distingue un autre corps inanimé sur une table. Elle boit son breuvage dopant avant d’embrasser la salle du regard. Les macchabées, dans des postures improbables, jonchent le sol. Toute la clique se souviendra longtemps de la soirée organisée dans la salle d’autopsie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s