Asma

Étrangle son père, ses frères, ses beaux-frères, son mari, son grand-père, ses voisins. Elle lave son foulard, le repasse et le range soigneusement dans son armoire. Chaque matin, elle voit le tissu assassin. Un jour, elle le ressort. Elle étrangle sa mère, ses sœurs, ses belles-sœurs, sa grand-mère, ses voisines. Maintenant, elle va pouvoir élever son fils dans un esprit féministe. Croit-elle. Dix ans plus tard, elle voit ce que son fils est devenu. Alors elle ressort son foulard et se pend.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s