Marcus

Recouvre le corps de sable. Aussi loin que remontent ses souvenirs, il enterre les choses et les êtres. Un moineau agonisant, d’abord. Les clés de la voiture de son père, son chien écrabouillé par un camion, les dessous sexy de sa cousine, le hérisson qu’il a écrasé, sa fiancée qui l’a laissé tomber, le costume de son meilleur ami. Parfois il déterre, pour voir comment mûrit ce qui est enseveli. Dans quelques jours, il reviendra examiner la poupée de sa fille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s