Gwen

S’inquiète de voir son fils casser ses voitures, éclater ses boîtes de puzzle, ligoter ses peluches. Lorsqu’il joue dans le jardin, son gamin prend un plaisir intrigant à faire trépasser insectes et petits animaux campagnards, usant de techniques variées : noyade de grillons, compression de fourmis, broyage d’araignées, étouffement d’écureuils, enterrement vivant de hérissons. Difficile pour Gwen d’observer sa progéniture suivre le même chemin que lui. Dure réalité que la reproduction sociale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s