Patty

Se jette sur scène en solo. Vingt ans de tournées, de beuveries, de cures de désintox et d’engueulades, pour en arriver là. Bien entendu, il y a eu le rock à la folie. L’euphorie et la déliquescence en alternance irrégulière. L’excitation hyperythmique de la créativité pour les trépidations, et les désillusions comme des coups de poignard silencieux, provoqués par un mouvement putrescent. Et aussi la rage de l’autre et le tumulte de la destruction des cœurs qui ont eu raison de son duo, là, il y a une heure. Alors, tandis que son boy-friend agonise dans la loge, Patty déverse les restes de son âme rock pour son ultime concert.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s