Imaginateur #11

T’imagines pas les rues désertes, la ville fantômisée, les immeubles éteints, et tu cours tu cries doucement d’abord et puis tu gueules homérique, tu escalades une grue, médites au milieu du périph’, grimpes sur l’autel de la cathédrale, et soudain tu aperçois les livres qui s’envolent à travers le toit de la médiathèque.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s