Doris

Reçoit en pleine figure l’arrogance la condescendance l’agressivité le mépris qui déferlent, qui la rabaissent plus bas que terre. Quel mal ont-ils ces gens-là pour être aussi vils ? Ça lui fait un serrement dans le ventre, comme une pince qui tord l’intérieur à n’en plus finir. Alors elle prend une clé à molette et frappe de toutes ses forces l’écran de son ordinateur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s