Ray

Saccage la réserve de jouets avant de faire un carnage dans l’enclos des rennes, tous crevés faut voir comment. Les lutins ne sont pas épargnés, propulsés aux quatre points cardinaux autour de la maison, fracassés dans leur chute, fatalement. Ray s’approche ensuite lentement du vieillard pétrifié, saisit sa barbe et lui assène des coups de marteau à n’en plus finir. Demain, en venant ouvrir la maison du Père Noël, les employés municipaux trouveront en chemin les tessons de lutins, puis ils ramasseront les lambeaux des rennes de plastique avant d’essayer vainement de rassembler les brisures de la statue du vieillard préféré des enfants. Et puis, ils l’apercevront dans un coin, affalé au sol, ce pauvre type avec la gueule de bois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s