Ozalee

Princesse d’un royaume oublié, commet quelques méfaits – jeu répandu chez les enfants des puissants de la cour. Petits puis gros larcins, escalade dans l’ampleur des actes délictueux qui en deviennent d’autant plus délicieux. S’aventure au-delà des terres de ses père et mère, perd de vue les paysages familiers, s’encanaille – l’adrénaline, l’adrénaline. S’enracine dans l’ailleurs, s’éprend d’un bandit – terriblement banal –, et poursuit son parcours dans des geôles sordides. S’acoquine avec quelques terreurs des lieux, qu’elle entraîne dans une tentative d’évasion – réussie. Passons les détails. Avec ses acolytes, fonde ensuite son propre royaume où les lois, soyons francs, bafouent la morale la plus élémentaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s